• Français
  • English
  • Italiano
separator

Festival de Musique de Notre-Dame de Vie

Le Festival de Musique de Notre-Dame de Vie, c'est du 3 au 6 août !

  • Dans le cadre du Festival de musique Notre-Dame-de-Vie, récital de piano de Francesco Piemontesi pour le 3 août.

A bientôt 33 ans (il les aura le 7 juillet), Francesco Piemontesi peut se targuer d’une carrière déjà bien remplie. Il faut dire que le natif de Locarno, en Suisse, a été initié au piano dès l’âge de 4 ans !

Alliant maîtrise technique remarquable et raffinement, le disciple d’Alfred Brendel, qui lui a appris à « aimer le détail des choses », est reconnu pour son interprétation de Mozart et son répertoire romantique. Mais c’est avec brio qu’il interprète également Schubert, Listz, Brahms, Debussy ou bien encore Ravel et joue avec de grands ensembles de par le monde : l’orchestre philarmonique de Londres, celui de Cleveland…

Francesco Piemontesi porte aussi un intérêt tout particulier à la musique de chambre grâce à laquelle il multiplie les collaborations comme avec Renaud et Gautier Capuçon.

Lauréat de plusieurs prix (dont celui du Concours Reine Elisabeth de Bruxelles), il est aujourd’hui le directeur artistique des Settimane Musicali d’Ascona, en Suisse.

  • Concert de violon et piano de Solenne Païdassi et David Bismuth jeudi 4 août.

Tous les deux sont nés à Nice. Tous les deux de parents médecins. Et tous les deux ont fréquenté le conservatoire à rayonnement régional de Nice. C’est donc logiquement que Solenne Païdassi et David Bismuth se retrouveront, sur la scène du Festival de musique Notre-Dame-de-Vie.

La première, violoniste de 31 ans récompensée à de nombreuses reprises, dispose malgré son jeune âge d’une solide expérience acquise lors de concerts et récitals donnés un peu partout à travers le monde dans des salles aussi prestigieuses que le Tonhalle de Zürich ou le Carnegie Hall de New York. Solenne Païdassi a également collaboré comme soliste avec différents orchestres philharmoniques, dont celui de Radio France sous la direction de chefs renommés tels que Lawrence Foster et Shlomo Mintz… Sorti à l’automne 2014, son enregistrement autour de Stravinsky et Szymanowski, avec le pianiste Frédéric Vaysse-Knitter, a reçu un accueil très élogieux de la presse.

Le second, 41 ans, a été désigné par le magazine Pianiste comme l’un des dix pianistes français les plus doués de sa génération. Rien que ça ! Une belle récompense pour David Bismuth, régulièrement salué par la critique pour son jeu lumineux et profond, où se conjuguent science de l’architecture et poésie du timbre. Sa rencontre avec la grande Maria João Pires, il y a une dizaine d’années, l’a enrichi et inspiré, tant d’un point de vue artistique qu’humain. Il occupe d’ailleurs aujourd’hui un rôle de professeur assistant à ses côtés, à La Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Bruxelles.

  • Récital de piano de Fazil Say vendredi 5 août.

Le compositeur Aribert Reimann dit de lui qu’il « joue comme le diable » quand Le Figaro l’assimile à « un génie ». Une chose est sûre : le pianiste et compositeur turc Fazil Say, 46 ans, ne laisse personne indifférent ! Outre ses extraordinaires talents de pianiste, c’est grâce à ses performances uniques sur scène que ce dernier suscite depuis vingt-cinq ans l’admiration du public et de la critique. Les Mouginois pourront vérifier cela par eux-mêmes le vendredi 5 août.

L’œuvre de Fazil Say, qui s’est produit tout au long de sa carrière aux quatre coins du monde avec les orchestres et les chefs les plus prestigieux, comprend des compositions pour piano, de la musique de chambre mais aussi des concertos et de grandes œuvres pour orchestre.

Ses enregistrements de Bach, Mozart, Beethoven, Gershwin et Stravinsky ont également été encensés par la presse et lui ont valu de nombreux prix. A ne rater sous aucun prétexte !

  • Concert de trompette et quintette à cordes par Romain Leleu et l’Ensemble Convergences samedi 6 août.

Avec son jeu alliant virtuosité et élégance, Romain Leleu est, à 32 ans, considéré comme le leader de la nouvelle génération de trompettistes français et le successeur naturel du maître Maurice André. Élu « Révélation soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique en 2009, il se produit aujourd’hui sur les cinq continents, tant en récital qu’accompagné des plus grands orchestres. Avec son répertoire mêlant musique baroque et créations contemporaines, il est aussi le créateur de nombreuses œuvres de compositeurs contemporains comme Martin Matalon ou Philippe Hersant.

Après ses enregistrements consacrés aux sonates pour trompette (Indesens, Aparté), son enregistrement des grands concertos classiques (Haydn, Hummel, Neruda) paru en 2011 a connu un vif succès tant public que critique. Enseignant au conservatoire à rayonnement régional d’Aubervilliers, Romain Leleu est également directeur de collection aux éditions Gérard Billaudot.

Le samedi 6 août, il sera accompagné sur scène par une nouvelle formation, l’Ensemble Convergences, créée sous son impulsion. Un quintette à cordes composé de musiciens et chambristes issus des plus grands orchestres français. L’occasion de découvrir leur programmation originale, allant de la musique baroque jusqu’aux créations les plus inattendues.

Vous pouvez acheter vos billets sur la billetterie du site internet de la Mairie de Mougins : www.mougins.fr

Plus d'informations :
Service de la Culture
04 92 92 14 00
culture@villedemougins.com